Leçon 1 : À la découverte des grandes inventions

Avant de commencer :

icone Que veut dire pour vous le mot « progrès » ? :

Quelles sont les grandes inventions que vous connaissez déjà ?

Lesquelles vous semblent plus/moins importantes ? Pourquoi ?

icone Partons à la découverte de quelques inventions…


Et en France ? :

Voici quelques inventions françaises…

La poubelle-La boîte de conserve-La méthode champenoise-Le vaccin contre la rage-Le format de compression divX- L’alphabet pour aveugle- Le polonium- La carte à puce

icone Essayez de les classer de la moins récente à la plus récente :

1668 : 1795 : 1824 : 1884 : 1885 : 1903 : 1974 : 2000

icone Pour vérifiez vos hypothèses, faites le quiz

Louis Braille (1809-1852) – L’alphabet pour aveugle

Handicapé et surdoué : c’est à peine âgé de 15 ans, en 1824, que Louis Braille invente l’alphabet qui porte son nom. Suite à un accident, il est atteint de cécité à l’âge de 3 ans. A l’Institution royale des jeunes aveugles, le jeune homme prend connaissance du travail de Charles Barbier de La Serre, inventeur de la sonographie, un système phonétique d’écriture en points saillants, sans orthographe ni ponctuation. Braille améliore ce système, en proposant un code alphabétique construit à partir de 2 rangées verticales de 3 points en relief, permettant aussi la transcription des mathématiques et du solfège. Calqué sur celui des voyants, cet alphabet permet un accès réel et complet à la culture, faisant de cet homme le plus grand artisan de la promotion intellectuelle et sociale des aveugles.

Louis Pasteur (1822-1895) – Le vaccin contre la rage et la pasteurisation

L’histoire est célèbre en France. 1885 : Louis Pasteur étudie la rage, cette maladie qui se propage au système nerveux. Il finit par obtenir, non sans mal, une forme affaiblie du virus, et malgré le succès des inoculations sur l’animal, il redoute de l’utiliser sur l’homme. Jusqu’à ce qu’un jeune alsacien, mordu par un chien enragé, frappe à la porte de son laboratoire. Pasteur prend le risque de vacciner l’enfant, qui est sauvé. Considéré comme l’inventeur du vaccin et le père de la microbiologie, avec la mise en évidence des microbes, Pasteur s’est consacré à de nombreux domaines scientifiques. Il a ainsi par exemple découvert les méthodes de conservation alimentaire dites de pasteurisation. Il est enfin le fondateur de l’Institut Pasteur, qu’il a inauguré en 1888.

Marie Curie (1867 – 1934) – Le polonium et le radium

C’est au cours de ses études en licence de physique que Maria Skolodowska, jeune polonaise à Paris, rencontre son futur mari Pierre Curie, déjà docteur en physique. Au cours de ses travaux de thèse, auquel son mari s’associe désormais, Marie Curie découvre de nouveaux éléments chimiques : le polonium et le radium. Elle sera récompensée par le prix Nobel de Physique en 1903  (avec son mari) et par celui de Chimie en 1911. Elle poursuit ses recherches sur la radioactivité et pose des jalons autant pour la physique nucléaire que pour la radiothérapie. Première femme à avoir enseigné à la Sorbonne en 1906, elle mettra aussi ses découvertes en pratique en créant le premier service de radiologie mobile pendant la première guerre mondiale, les “Petites Curies”.

Roland Moreno (1945 – )– La carte à circuit imprimé (carte à puce)

A la fois éclectique et électrique, le génial Roland Moreno est connu pour avoir inventé la carte à puce. Une histoire qui commence lorsqu’il fonde en 1972 sa société, après avoir travaillé comme reporter ou garçon de course après le bac. Vendeur d’idées neuves pendant quelque temps, c’est en janvier 1974 qu’il réalise le premier prototype de mémoire intelligente. La petite puce est née, mais il faudra attendre 1981 pour qu’elle soit commercialisée en France pour la première fois. Sa société exploite depuis lors les 44 brevets dérivés de ce principe initial et contrôle la totalité de la production mondiale (cartes et lecteurs) exploitée sous licence par plus d’une centaine de constructeurs.

Dom Pérignon (1639 – 1715) – La méthode champenoise

Dom Pérignon est un moine qui aurait facilement pu être œnologue. Lorsqu’en 1668, il rejoint l’abbaye Saint-Pierre d’Hautvillers, il s’attache d’abord à assortir les raisins des différentes vignes et les cuvées des différentes années, améliorant ainsi la qualité des vins : une technique appelée assemblage. Par ailleurs, il veut remplacer les pièces de bois -sales et peu élégantes- bouchant les bouteilles par de la cire d’abeille. Ainsi fermées hermétiquement, les bouteilles explosent après quelques semaines, sous la pression du gaz carbonique libéré lors de la fermentation du vin. C’est donc un heureux hasard, selon la légende populaire, qui aurait permis à Dom Pérignon de découvrir cette « méthode champenoise », qui créée aujourd’hui l’effervescence sur nos tables.

Nicolas Appert (1749 – 1841)- La boite de conserve (appertisation)

Les marins lui en sont éternellement reconnaissants… Prenant en compte les piètres qualités nutritives et gustatives des produits salés, séchés, fumés ou confits, le grossiste Nicolas Appert met au point en 1795 le procédé qui rend possible la mise en conserve des aliments (encore appelée appertisation), mais sans le breveter. Il fournit ainsi la marine française, puis la grande armée napoléonienne. Créateur de la première conserverie au monde, il voit sa méthode copiée en Angleterre, qui l’honore toutefois du titre symbolique de « bienfaiteur de l’humanité ». Ruiné par cette concurrence, il meurt sans argent à l’âge de 91 ans à Massy, où il est enterré dans une fosse commune.

Eugène-René Poubelle (1831 – 1907) – La poubelle

Davantage qu’un inventeur, Eugène-René Poubelle est un homme de bon sens. Car ce préfet de la Seine doit sa postérité à un arrêté qu’il prît en date du 7 mars 1884 et qui obligeait les propriétaires d’immeubles « à mettre à disposition de leurs locataires des récipients communs, munis d’un couvercle et d’une capacité suffisante pour contenir les déchets ménagers ». Egalement prévu, le tri des déchets. Trois boîtes sont obligatoires : une pour les ordures, une pour les papiers et les chiffons et une dernière pour le verre, la faïence et les coquilles d’huîtres. Vous l’aurez compris, les « poubelles » étaient nées, améliorant considérablement l’hygiène des foyers de la capitale. Même s’il faudra attendre la fin de la Seconde Guerre mondiale pour qu’elles deviennent d’un usage courant.

Jérôme Rota (1973 – ) – Le format de compression vidéo DivX

Infographiste, puis directeur technique dans une agence de publicité, c’est à ses heures perdues que Jérôme Rota invente ce format de compression vidéo, au tournant des années 2000. Il met à disposition une première version sur Internet, et de très nombreux utilisateurs l’adoptent rapidement. Il est contacté par une société américaine avec qui il s’associe pour lever des fonds et développer un modèle économique. Celui qui est plus connu sur internet sous le pseudonyme Gej, reprend alors la programmation du format DivX, qu’il commercialise; notamment en l’intégrant aux platines DVD ou aux téléphones portables. Sa société basée à San Diego aux États-Unis a été rachetée pour 323 millions de dollars en juin 2010, alors que le nombre d’appareils compatibles DivX dépassait les 300 millions.

This content requires Adobe flash player.
Download the flash player

À vous de jouer! :

icone Imaginez une invention qui a changé le monde et pourquoi. Présentez ses qualités/défauts. Expliquez pourquoi et comment vous l’avez fabriquée. N’oubliez pas d’utiliser l’imparfait et le passé composé !